7 heures de char seule avec les enfants

Vous avez bien lu.

Et oui, je suis toujours vivante.

Disons que ça détonne assez merci d’avec mon super week-end. Nous avons reçu notre première visite d’amis du Québec et DIEU que ça a fait du bien. Rien de mieux que de prendre un verre ou deux (ou plutôt 2 ou 3 bouteilles) entre amis et de rire jusqu’à temps que je tombe de sommeil en plein milieu des conversations (c’est moi tout craché ça) 😀

Mis à part quelques moments plutôt euhhh, comment dirais-je, hallucinants?, je suis arrivée au chalet de mes parents à St-Anicet en un morceau et les enfants aussi 😉

Voici un top 5 des moments typiques :

Numéro 1 – un grand-frère trop bienveillant :

Maman : au volant sur l’autoroute avec le « cruise control », le pied léger, par un délicieux moment de silence dans la voiture, remarque dans le rétroviseur que bébé s’est endormi et que le plus vieux reprend enfin son souffle et s’est arrêté de chigner, de parler ou de chanter. Il écoute peinard son film sur son lecteur DVD avec ses écouteurs. Aaaahhhhhh. Maman ne pense même pas à mettre de la musique. Ça pourrait détruire ce FRAGILE équilibre…

Garçon : détourne tout-à-coup les yeux de son DVD et regarde  son petit frère dormir.

Maman : elle tente de regarder la route, mais a soudainement un petit frisson qui la traverse en voyant le regard insistant que porte garçon sur bébé. Merde se dit-elle, il mijote quelquechose…

Garçon : se penchant un peu plus hors de son siège, il étire un bras vers l’intérieur de la coquille de bébé

Maman : Oh non, non-non-non-non-non!!! Elle demande, sans vraiment donner le temps à garçon de répondre : Garçon? Que se passe-t-il? Ton film est fini? Ne dérange pas bébé veux-tu?

Garçon : ne-non maman. C’est juste que bébé a perdu sa suce. Et il continue de tripoter dans la coquille.

Maman : C’est gentil mais il dort. Il ne veut pas sa suce. Il dooooooort. Et on est bien là maintenant qu’il dort. Tu risques de le réveiller alors SVP laisse faire.

Garçon : bennnnn nooooon. Je vais pas le réveiller maman! (l’air de dire : tu me prends pour un twit?). Bébé a besoin de sa suce maman, dit-il en insistant. Garçon sait parfois beaucoup plus que maman ce dont bébé a besoin (…). Il insiste assez  en fait qu’il fait lever le cœur de bébé tellement il lui enfonce la suce loin dans la bouche et maman entend les blurp plaintif de bébé sans défense, qui se réveille ainsi et doit probablement se dire : WTF?!?!?

Maman : gnnnn gnnnn gnnnn gnnnn. Garçon! Lâche ça tout de suite!

Bébé : réussissant à expulser la suce : Ouuuuuuuuuiiiiinnnnnnnnnnn !!!!!

Garçon : mamaaaaan! Snif snif snif, je voulais pas lui faire maaaaaaaaaaaaaalllll!!!

Maman : merrrrrrrrrrrrrrde j’en ai 2 qui pleurent, ça va trèeees bien.

Garçon : mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan, bébé a vomit PARTOUT!!! Beuuurrrrk!

Maman : siboééééééééééééére

Garçon : mamaaaaann! Viens ramasser ça tout de suite!

Maman :  ……………………..

Ce genre de situation arrive quelques fois…c’est fou comme mon plus vieux ne peux pas s’empêcher de déranger bébé quand il est calme ou endormi…je ne sais pas d’où il prend ça (…de l’autre côté de la famille, on appelle ça être taquin. Euh ok ouin.)

Numéro 2 – Le nez plein

Garçon : Les écouteurs sur les oreilles, les yeux rivés sur son écran: Snif-snif.. 10 secondes passent. Snif-snif.. 10 secondes passent. Snif-snif..

Etc…vous avez compris le topo…ça durait depuis quelques heures.

Maman: lui tendant un mouchoir le bras tourné à 180 degrés vers l’arrière de son banc de voiture, tout en gardant la voiture sur le chemin. Mouche-toi mon grand, ton nez est plein.

Garçon : ignorant totalement sa mère continue de vaquer comme si de rien n’était.

Maman : GÂrrrçon? Mouche-toi svp.

Garçon : Nan. Veux pas.

Maman : Ah ouin? Eh bien alors arrête de reniffler!

Garçon : Sssssssssssssnnnnif. 5 secondes passent. Snif-snif..

Maman : Arrrrrrgn! Là tu vas moucher ton nez, ça va faire!

Garçon : J’ai pas le nez plein BON. Snif-snif.

Maman : Elle en a marre. Elle ouvre  la radio, n’importe quoi pour enterrer. Ça fait 4 heures que ça durent aux 10 secondes, elle se sent sur le bord de vouloir lui poser une pince sur le nez, ou bien, de sentir le petit *tilt* dans sa tête chaque fois que son fils renifle. Focus, focus sur la musique, se dit-elle…

Numéro 3 – Le pipi

Pendant un arrêt au McDo, avec aire de jeux svp, j’en profite pour que tout le monde se dégourdisse et se gâte avec un lait au chocolat. Évidemment, c’est un arrêt pipi aussi.

Garçon : qui se dandine d’une jambe à l’autre. J’ai pas envie moi maman.

Maman : pas grave, on y va quand même c’est par prévention. Tu sais c’est quoi la prévention? C’est que quand tu vas être prêt à faire ton petit pipi, on ne pourra pas le faire. Alors il faut y aller avant, genre là maintenant. Tu comprends?

Garçon : oui je comprends, mais moi je VEUX PAS y aller. (genre toi, tu peux-ti comprendre ça maman?)

Maman : qui cette fois a décidé de ne pas prendre cette bataille. Ok ben tant pis pour toi, tu feras pipi chez grand-maman.

On retourne sur la route. On passe au travers d’un endroit où il y a plusieurs commerces et on entame la route de campagne, la dernière demi-heure avant d’arriver au chalet. Juste avant d’arriver au pont levis, j’entends mon plus vieux dire : « Mamaaaaaaaaaaaannnn! J’ai super envie il faut que j’y aille TU SUITE! ».

Gnac gnac gnac, une idée machiavélique mais ô combien à potentiel éducatif me traverse l’esprit….

L’étirer jusqu’à temps qu’il pisse dans ses culottes. Je me dis, baf! C’est quoi le pire? Ça ne sentira pas bon pendant 30 minutes, il va pleurer et j’aurai un petit lavage de banc à faire. Mais cet exercice aurait un potentiel de ne plus jamais avoir à se chamailler pour les arrêts pipi….je trouvais l’investissement FORT séduisant.

Arrivés au pont, on constate la filée de voitures arrêtées. Un bateau traversait. Le pont venait juste de lever. Alors bon, j’ai reporté mon petit moment éducatif à une autre fois…il a fait pipi sur le bord de la route, non sans me demander de bien le cacher pour que les autres voitures ne le voient pas…pfffffffttt, pudique par-dessus le tas. Il ne le sait pas, mais il a été chanceux cette fois-ci… 😉

Numéro 4 – La vie est un combat.

Garçon : Hurle et se débat comme un diable dans l’eau bénite sur son siège – Hiiiiii Hiiiiiii

Maman : Han! Manque faire une attaque cardiaque et se sent soudainement agressée et agressive.

Garçon : Mamaaaaaannn! Hiiiiiiiiiiii!

Maman : Dieu Seigneur, mais qu’est-ce qui se passe???

Garçon : Sur un ton chigneur au bord de la crise de larmes. Mais tsééééé ouinnnnn-hin-ouinnnn, mon fil (des écouteurs) veut pas m’écouter. Y m’attaaaaque tout le temps!!! ouin-ouinnnnnnn.

Maman : Bordel, mon fils se fait sauvagement attaqué par le fil de ses écouteurs, il est tout entortillé! Faut que j’appelle une ambulance, ça presse!

Et d’ailleurs, c’est une BONNE raison de piquer une crise et de pleurer. tsss-tssss…..

Numéro 5 –  Silence svp.

Ce beau moment, je l’avoue, s’est plutôt déroulé le lendemain, en voiture avec ma mère. On a ri tellement c’était typique de garçon.

Maman : OK mon grand, on va faire 1 minute de silence OK? Ça faisait assez qu’on l’entendait commenter tout et rien sur un ton pas toujours à la mode, tsé veux dire.

Garçon : ARRÊTE! Dit-il sur un ton frustré. TOI ARRÊTE DE PARLER!

Maman : d’euhhh pardon?

Garçon : arrêta de parler hummm, 15 secondes? Maman? Pourquoi on n’avance pas? C’est looooooonnnnnnng la route. Mamaaaaaaaan? Mamaaaaaaan? HEILLE! POURQUOI TU ME RÉPONDS PAS????

Maman et grand-maman : se regardèrent en riant l’air de dire : euuuh okkk, y’aura rien à tirer de bon cet après-midi avec ça….

Il y a eu évidemment le classique : « MA-MAN! C’est trop trop long, grand-maman reste trop loin. » Sur un ton de « arrête ça dret là, chu pu capable d’être dans le char ». Mais ça, c’était le minimum à s’attendre. Faire un voyage de 7 heures avec les 2 enfants de cet âge, c’est pas de la tarte pour personne!

Il y a bien eu d’autres petits moments mais des fois je me dis que vous ne me croiriez pas et que de plus, je découragerais toute mère en devenir d’enfanter 😉

Bon, c’est pas tout ça, il faudra REVENIR!

Publicités

3 réponses à “7 heures de char seule avec les enfants

  1. Salut Mel.,

    Tu es une très bonne raconteuse, je me suis bidonnée à te lire. Tu me manques beaucoup et j’espère, si les astres s’alignent, passez te voir pendant les vacances.

    Et pour ce qui est de voyager avec des enfants, la meilleure manière est de voyager de nuit. Un peu plus dure sur le système mais combien moins compliqué, car toute la marmaille dort. Ma soeur a habitée en Gaspésie pendant une bonne période et les enfants, à cet époque, étaient très jeune alors après quelques mésaventure comme la tienne elle a décidée de conduire de nuit et se fût un succès. Nous faisions de même lors de nos visite. Un bon gros café, un poste de musique et un repos pré-voyage faisait l’affaire.

    Gros bisou ma belle. Take care.
    Guylou xxx

  2. Je témoigne : ils sont arrivés en un seul morceau (plutôt en 3 morceaux) ou plutôt chacun avec les siens. Que j’étais heureuse de les accueillir. Surtout qu’elle m’avait téléphoné pour me demander : je suis à 46 km de Cornwall, il reste combien de temps avant que j’arrive? En bruit de fond : le petit dernier hurlant, le plus vieux voulant prendre le dessus. Ça m’a fait mal au coeur d’avoir à lui dire : encore 1h30 ma belle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s