Médecin de famille…

So far, so good.

Afin de documenter notre expérience avec le service de santé, je vous raconte dans le détail comment ça se passe ici. Curieusement (?) ici je suis plutôt tentée d’appelé ça un service. C’est ainsi qu’on le sent pour le moment…

Peu de jours après notre arrivée, je devais nous trouver rapidement un médecin, un médecin de famille idéalement, pour le suivi des enfants, bébé principalement, et pour nous ensuite en cas de besoin. Sans perdre de temps, j’ai repéré 3 à 4 cliniques dans une zone de 10km autour de chez moi, toutes relativement récentes et certaines avec des écriteaux : « Accepting New Patients ». J’étais déjà optimiste, ça s’annonçait bien! Je suis entrée dans une première clinique pour m’informer car bébé devait avoir ses vaccins de 2 mois assez rapidement et vu qu’on vient de déménager, je voulais m’assurer du fonctionnement avec les assurances de santé. Pour votre information, il y a un délai de « carence » de 3 mois avant de pouvoir être assurable par le régime Ontarien. Et ce, dans le cas où on quitte de façon permanente le Québec. Si Monsieur T avait eu un contrat de travail à durée déterminée et que nous pensions revenir au Québec, nous serions restés assurés par la RAMQ. Chaque visite que nous faisons à la clinique est pour le moment payante (50$ où je vais) et techniquement, nous devrions nous faire rembourser par la RAMQ car ces frais sont couverts par le Québec pendant le délai de carence (ce qui est bien!).

Ma première interaction avec les réceptionnistes de cette clinique était couci-couça, je les ai toutes les deux trouvées sèches et peu serviables. Le sourire semblait être en option… ceci dit, je pouvais avoir un premier rendez-vous dans les jours suivants pour une « entrevue » avec un médecin, qui aurait pu, si je l’acceptais, être notre médecin de famille.

Vous m’avez bien lu : « qui aurait pu, si je l’acceptais, ». On ne penserait pas ainsi à Québec n’est-ce pas? Gentil pas gentil, fine pas fine, si tu as la chance d’avoir un médecin de famille au Québec tu te la fermes comme on dit 😉 Comme j’avais réalisé qu’on était en situation de choix, je me suis permis d’aller visiter une autre clinique. Entre-temps, nous avions reçu un sac de bienvenue dans la communauté, et dans ce sac, voici ce que j’y ai trouvé :

Ça me confirmait que nous sommes en situation de choix 😉

Comme je ne voulais pas perdre plus de temps pour la vaccination de bébé, je suis allée à une clinique sur le chemin que je fais pour aller à l’école de mon plus vieux et où on annonçait la disponibilité d’un médecin de famille, en me disant que je pourrais peut-être continuer de fréquenter cette clinique.

Je suis arrivée dans le sans rendez-vous et j’ai trouvé la salle d’attente bien petite, quoiqu’il n’y avait qu’une autre personne. J’ai rapidement compris : les chaises ne servent pas beaucoup…on n’attend pas vraiment. Les réceptionnistes y sont aussi peu plaisantes*. J’ai rencontré un médecin de garde qui a donné les vaccins à bébé. La salle où j’ai rencontré le médecin était aussi…petite!!! Pour avoir mesuré la céramique au sol, je peux vous affirmer que les salles de cette clinique font 8’6’’ X 8’ !!! Imaginez, avec la chaise spéciale pour les patients, le bureau du Doc et quelques outils d’usage, ça coince sérieusement! Tout allait relativement bien sauf que … malchance…le vaccin normalement donné à bébé aurait été du Pentacil, un combiné de plusieurs vaccins, un 5 dans 1. La clinique était « out-of-stock » et le médecin a décidé de lui donner les produits séparément. Bébé a donc eu droit à 2 piqures, dans les cuisses. Au bout des 2 piqures, le médecin qui n’avait pas l’air des tonnes habitués, remarque qu’il manque le 5e vaccin et que lui aussi n’est pas disponible. En fait, c’est un vaccin rarement donné seul donc il faut le commander…on a mis une note au dossier de bébé et on m’a dit qu’on m’appellerait lorsqu’il serait arrivé. Je suis donc repartie de la clinique avec un mixed feeling. Mais avant de repartir, j’avais rempli les fiches d’information pour moi, bébé et mon plus vieux aussi afin de rencontrer le médecin qui serait notre Doc de famille. Comme je bookais un RDV pour 3 personnes, mon rdv ne pouvait être dans la semaine…alors je l’ai eu 2 semaines plus tard. ! héhé. Je vous entends d’ici 😉

La première rencontre avec le médecin est une entrevue de santé. Elle a commencé tout d’abord par se présenter et elle m’a rapidement demandé si j’avais des questions sur le fonctionnement ou si j’avais des inquiétudes urgentes à répondre. J’étais un peu pris au dépourvu. Pour moi, voir mon médecin, c’est « on y va à l’essentiel ».

Dès le départ, cette femme a su me mettre en confiance. J’ai tout de suite senti que je pourrais lui poser toutes les questions qui me turlupinerait, qu’elles semblent nounounes ou soient pertinentes, yé! Une fois mes questions posées elle m’a expliqué le déroulement de « la séance » et ensuite elle m’a demandé si ça me convenait. En répondant à l’affirmative, elle m’a ensuite dit : « alors j’en comprends que vous m’acceptez comme médecin de famille ». ?? euh what? Can you repeat that pleaaase? :p

Une fois les entrevues terminées, elle m’a demandé la fiche complète des vaccins de mon plus vieux pour être certaine qu’il était en ordre car il y a des petites différences entre le Qc et l’Ontario. Je lui ai dit que je contacterais mon ancien médecin de famille pour avoir l’information. Elle a levé un sourcil et à dit : « vous aviez un Doc de famille? Normalement les Québécois que je rencontre ne réussissait pas à en avoir ».

….notre réputation va au-delà de la province mes amis….

Garçon était dû pour des vaccins à 4 ans et il a eu 4 ans en mai dernier (ça adonnait bien que je visite un médecin hein, je n’aurais pas su…mon doc m’en avait pas parlé lors des dernières visites). J’ai donc pris RDV pour garçon (j’ai eu mon rdv la semaine suivante) et j’ai pris RDV pour bébé pour son vaccin de 4 mois (il aura son vaccin PILE sur son 4 mois). Pour ce qui est du pédiatre, je crois que c’est semblable au Québec  i.e. que j’ai accès à un pédiatre si mon médecin de famille, ou moi, avons des inquiétudes sur le développement de l’enfant. Et la ou les consultations avec le pédiatre est ou sont ponctuelles. Elle me confirme qu’elle est tout-à-fait habilitée à faire le suivi des bébés et enfants en santé.

Parlant bébé, comme il n’est pas souvent sur les photos et que comme une amie me dit: « faudra que tu nous le montre sinon on le verra pas grandir!), en voici donc une de lui souriant (On l’appelle monsieur sourire) que ma mère a prise. Je n’arrive pas à le prendre souvent en souriant car il est trop intrigué par l’appareil photo 😉

Lors de la visite pour mon plus vieux, je me suis fait posée des questions qui m’ont confirmées que mon Doc fait un suivi complet. Je n’ai pas eu droit seulement à la prise de poids et auscultation classique (d’ailleurs elle a fait plus d’observations physiques que ce que j’étais habituée), mais elle m’a aussi posé des questions du genre : « est-ce que garçon monte et descend l’escalier comme les adultes ou il le fait encore à 2 pieds? » « Quand tu lui donnes une consigne en 3 étapes; va chercher ton manteau, mets ton manteau et va à la voiture, est-ce qu’il peut les suivre sans te faire répéter? » etc. etc. etc. Vraiment j’ai senti que tout était en contrôle et que si on découvrait un petit bug, elle sera là pour m’aider.

Là, il faut que je vous raconte une anecdote…mon plus vieux…à sa vaccination….je l’ai trouvé pas pire pantoute :

Au fur et à mesure que le Doc préparait le vaccin pour garçon, je faisais la traduction de ce qu’elle disait en simultané. Mon plus vieux se préparait mentalement à son vaccin depuis la veille et il me laissait croire que ça se passerait bien. Il ne niait pas, et moi non plus, que ça piquerait un peu mais il se disait assez grand garçon pour ne pas pleurer et ne pas avoir peur. J’étais confiante, mon plus vieux a toujours été assez brave devant la vaccination. Alors nous voilà rendu au moment et la Doc aligne la seringue vers son bras. Moi je suis placée au côté de garçon en lui tenant le bras pour éviter qu’il bouge. Tout-à-coup *TILT* les fils se touchent dans la tête de garçon et il se met à avoir peur, BIG TIME. Il se débat comme un fou, la Doc se retire pour ne pas le piquer dans cet état (impossible pour elle anyway). Je tente de le calmer, RIEN À FAIRE. Alors tant pis, je le contient du mieux possible et la Doc réunit toute sa concentration pour piquer correctement. Ça dure 15 secondes et c’est finit. Une fois terminé, il arrête sec de pleurer et de grouiller. La Doc lui avait donné un suçon. Garçon me regarde avec un sourire fendu jusqu’au oreilles, le suçon pendant au bord de la bouche et me dit :

– J’ai bien fait ça hein maman? Je suis grand hein?

– Euuuuuuhhhh………………..mon p’tit loup, faudra réviser ton concept de « bien faire ça »……..

Monsieur T a lui aussi eu son expérience. Dans le cadre de son travail, il devra visiter une salle d’opération chirurgicale. Pour ça, il lui faut avoir tous les vaccins en règle évidemment. Comme le registre Québébois des vaccins a commencé seulement en 1980, M.T ne pouvait faire la demande de tous les vaccins qu’il a reçus. Il a donc pris RDV avec notre Doc (qu’il a eu en 6 jours). Il est entré à 9h15 le matin (aucune attente), a fait son entrevue d’usage avec la Doc et lui a exposé sa situation. Elle l’a référé à une clinique qui fait des prises de sang à 5 minutes de là, où il a eu sa prise de sang immédiatement. À 11h, Monsieur T m’appelait pour me dire que tout était sous contrôle et que la semaine prochaine il reverrait notre Doc pour, selon les résultats de la prise de sang, s’assurer qu’il était en règle pour entrer dans une salle d’opération.

Alors voilà pour le moment notre expérience avec le service de santé à Milton, Ontario…so far so good! Quand je pense aux histoires que j’ai vécues dans la dernière année seulement…avec la grossesse et le suivi complètement nul après mon accouchement par césarienne. Quand je pense aux heures perdues à attendre dans les salles de la clinique à St-Augustin et au CHUL. Quand je pense à la santé au Québec, je pense effectivement à un « système » et non à un service. Et dire que la demande ne va pas en baissant. Quand j’entends mes amis hors Québec qui ne vivent pas du tout ces problèmes. Quand je pense à mon amie qui a été témoin d’une situation tellement moche que j’aurais cru qu’elle me racontait son expérience via un hôpital du tiers-monde…(Marie, si tu veux donner quelques détails en commentaires, GO FOR IT). Je ne raconterai pas tout, on m’accusera de faire un genre de Québec bashing. Mais que se passe-t-il au Québec? Monsieur T qui aime beaucoup les statistiques, a tenté de trouvé des données qui diraient que le ratio médecin par habitant était sensiblement moins au Québec (ça justifierait le problème d’accès) mais les données trouvées ne nous ont rien confirmées…les ratios semblent similaires…mais alors POURQUOI les Québécois paient plus d’impôts et de taxes que partout au Canada et que le système est si croche? Chose certaine, pour le moment, au Québec, mieux vaut être en santé et ne pas avoir à fricoter avec les cliniques ou les hôpitaux.

On n’a pas essayé l’urgence de l’hôpital ici mais bon…on n’est évidemment pas pressé de l’essayer!

*J’ai rencontré une maman qui est super gentille et me prodigue de conseils et d’endroits à visiter avec les enfants. Elle me disait à propos de son médecin qu’il est super gentil, qu’il a la réputation d’être le plus gentil Doc de Milton, mais que sa secrétaire est horriblement désagréable…alors je ne sais pas trop pourquoi, mais les secrétaires de cliniques ici, c’est pas le top! 😉

Publicités

Une réponse à “Médecin de famille…

  1. Il est beau mon petit Monsieur Sourire, n’est-ce pas? Dès 6 h le matin, je peux le confirmer, et jusqu’au dodo du soir. Une semaine vraiment facile que nous avons passé ensemble. Et des photos, j’en ai bien d’autres. Que je m’empresse de montrer à toutes mes amies d’ailleurs. Et si j’arrivais à vous montrer mes petits films, j’en ferais craquer plusieurs.
    Quant au système de santé, rien à ajouter. J’ai un rendez-vous avec mon médecin le 4 août suite à mon appel en mai où on m’informait que je devais rappeler le 7 juin pour une rendez-vous en juillet-août…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s