On l’a échappé belle…


Ayoye, je vous dis, moi et Monsieur T avons des chaleurs en y repensant…Mercredi matin, tout était prêt pour notre départ pour une semaine de « vacances » (euh bon ouin, mot que j’emploie avec peu de convictions…mais ça c’est un autre sujet…) en Floride, Stuart plus précisément, au condo de mes parents.
Heure prévue de départ: 8h30 am.
Heure de l’incident: 7h45 am.
J’étais dans la douche, bébé dans sa chaise haute, mon plus vieux jouait comme à l’habitude et Monsieur T commençait à apporter les valises à la voiture. En sortant de la douche, j’entends M.T dans tous ses états:

M.T: GARÇON !!!? Est-ce que tu l’as mis dans sa bouche???
Garçon: ben bébé l’a pris dans ses mains et l’a mis dans sa boooouuuuuuuche!!!
M.T: EST-CE QU’IL L’A AVALÉ?????
Garçon: ben, ben ben, il l’a mis dans sa bouchh – euuh OOOOUUUIIIIIIII!!!
M.T.: DIS-MOI, C’EST TRÈS IMPORTANT, VRAIMENT, EST-CE QU’IL L’A AVALÉ ??
Garçon: Ouiiiiiiiiii! Hon hon hon, je ne pourrai plus jouer aveeeeeec!
M.T.: NON-NON-NON, C’EST PAS VRAI!!!! $/%$%? de /$%/?
Bébé: Il hurlait, je ne l’avais jamais entendu comme ça!

Évidemment en entendant tout ça, je dévale les escaliers en roulant la serviette autour de moi comme je peux, manquant me tuer au passage parce que j’étais encore dégoulinante et que mes pieds glissaient sur les marches.

Maman: Je remarque M.T, les yeux exhorbités et le front en sueur. Il tournait en rond en criant. Son « body language » en disait long…il y avait drame en la demeure… QUOI dans sa bouche? Je demandai, tous mes sens en alerte.
M.T: la queue du lézard /$%% !!! (Garçon a un lézard en espèce de gelée, un bidule qui colle au mur et qui l’amuse terriblement. À force de le faire swinger partout, la queue et le corps du lézard se sont détachés. La queue était restée quelque part…et là, le quelque part se donnait à être dans la gorge de bébé.

Je crois rêver, ou plutôt faire un cauchemar, on s’entend. C’est pendant ce 5 minutes où j’étais dans la douche, et que M.T pensait que tout était sous contrôle pour qu’il puisse quitter bébé des yeux pour s’occuper des bagages, que garçon en aurait profité pour tenter le diable pour la première fois. Il avait fallu apprendre la douceur à garçon envers bébé mais jamais on n’avait eu à être inquiet qu’il lui pousse des trucs dans la bouche. Seulement là, bébé vient d’entrer dans une phase  où il découvre tout avec la bouche…

Je regarde bébé, qui est lui aussi dans tous ces états, il hurle comme jamais. Je lui ouvre la bouche et plonge mon doigt pour voir si je n’arriverais pas à attraper quelque chose. Monsieur T sautille et hurle à côté, complètement hors de lui. Garçon pleure.
Je me dis à ce moment dans ma tête : OK là, ça chie en batinsse.

En enfonçant mon doigt, je me sens moi aussi sur le nerf, je sais que la queue du lézard fait presque 2 pouces et que l’odeur de cette gelée ne m’inspire rien de bien bio…je pense alors toucher à une extrémité, mais c’est peut-être la luette de bébé…bordel, je n’en sais rien finalement!
Bébé a des haut-le-cœur et hurle de plus belle, avec raison.
Moi et M.T on se regarde dans les yeux et on se dit : Ok faut prendre une décision là. Tous les deux, dans nos têtes, on vient de voir partir en fumée notre semaine en Floride ça c’est certain. Bébé maintenant, on court à l’hôpital donc? Oui on s’entend, il faut y aller. Une dernière fois je demande à garçon, calmement, si bébé a vraiment avaler la queue du lézard. Garçon dit oui, mais on n’est pas 100% certain…

Comme Monsieur T se prépare à partir, bébé dans son banc d’auto, garçon revient en courant le sourire aux lèvres, tenant la queue du lézard du bout des doigts.

Bang – ça c’est le son de l’adrénaline qui est tombé. J’vous dis, ça a fendu l’air tellement c’était net. Pffffffffffffffffffffffffff – pouf pouf pouf.

Monsieur T est tombé assis sur la première marche des escaliers, la tête entre les jambes, reprenant son souffle et essuyant ses sueurs.
Moi les larmes me sont montés aux yeux. J’ai regardé bébé et les larmes se sont mises à couler sur mes joues.

On a mis 10 minutes à reprendre nos esprits moi et Monsieur T. Garçon nous regardait, triomphant, brandissant la queue du lézard bien haut.

…..

Notre programme a repris. Nous avons quitté la maison à 8h24. Six minutes en avance malgré tout. Tout le monde est en forme et en santé.

Ceci dit, j’ai retenu le  message. Ma maison n’est pas bébé proof et il faudra que je redouble de prudence, maintenant qu’il y a un enfant de 4 ans dans les alentours avec ses jouets…


Publicités

2 réponses à “On l’a échappé belle…

    • Quand M.T est revenu de sa voiture, bébé s’était mis à pleurnicher (plus probablement parce que nous n’étions pas près de lui et peut-être aussi parce que garçon essayait de jouer avec lui et lui avait accrocher un pied ou kekchose du genre. Bébé était dans sa chaise haute.)
      Quand il est allé voir bébé, garçon lui a montré le lézard, séparé de sa queue. Mais la queue était introuvable. Garçon avait peut-être fait virevolter près de bébé la dite queue et bébé l’a attrapé pour y « goûter ».

      Monsieur T a demandé OÙ était la queue et garçon a répondu que bébé l’avait mis dans sa bouche. Ce qui n’était probablement pas faux. Mais bébé ne l’avait pas avalée. Et seulement garçon « savait » ce qui était advenu de la queue mais il ne nous le disait pas.

      Monsieur T a donc conclu que la queue était restée dans la bouche de bébé et comme il ne la voyait pas, avait re-conclu qu’il l’avait avalée. Il était tellement dans tous ses états qu’il a mis bébé en panique totale. Quand je dis totale Kim, c’est vraiment TO-TA-LE.

      Moi quand je suis arrivée en bas, l’état d’urgence était déjà déclaré, M.T faisait les 100 pas enragé et il parlait tellement fort que bébé hurlait. D’ailleurs, pendant toute la semaine, dès que M.T montait le ton un peu envers garçon, bébé se remettait à pleurer! Traumatisé le pauvre-ti !! 😦 . M.T fait du rattrapage depuis ce jour…il tente de montrer à bébé qu’il n’est pas un gros méchant loup en lui faisant des douceurs.

      Conclusion: on a eu 2 belles preuves, si on en doutait encore, que les enfants réagissent de concert avec leurs parents dans ce genre de situation:

      1- Garçon devait avoir vu que la queue du lézard n’était pas restée dans la bouche de bébé. J’ai l’impression qu’il a senti de la pression de M.T (il sait s’imposer…). Il a dû se dire: je pense que je dois dire « OUI »…garçon ne saisissait pas qu’il y avait du danger, en fait il ne comprenait pas la situation du tout. Il a dit oui, que la queue était dans la gorge, pensant que c’était la réponse à donner. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai tenté une dernière fois, très calmement, de « m’asseoir » avec garçon pour lui demander ce qui était arrivé avec la queue. Ses réponses n’étaient pas claires, je n’arrivais pas à conclure que OUI bébé l’avait avalée, ni l’inverse. Dans le doute, je me disais qu’il valait mieux aller à l’hosto quand même.

      2- Bébé a senti la tension, entendu le ton de M.T et les pleurs de garçon. Moi par-dessus le tas, mes réactions n’étaient pas très assurées non plus. Je n’étais pas hystérique, mais en-dedans j’étais nerveuse et je suis certaine que bébé l’a senti aussi. Faut dire que quand j’ai fouillé sa bouche, il n’a pas apprécié non plus. Bref, c’est parce qu’il a dû sentir qu’il y avait kekchose qui ne tournait pas rond…et ça lui a fait peur, à mon avis!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s