Notre halloween canadien anglais

Avec un peu de retard…voici ma petite histoire de notre premier halloween ici. On risque de s’en souvenir. On n’avait rien planifié dans ce sens, mais ça aura été la première soirée où on a reçu des amis/voisins à la maison. La glace est brisée, yé!

Mais reculons un peu dans le temps…tout d’abord ce week-end de l’halloween nous avons eu la visite des beaux-parents et malheureusement, j’ai été prise dans un rush de designs de pots ce qui fait que j’ai peu participé aux activités familiales.

Cependant j’avais tout préparé d’avance pour l’halloween; costumes, bonbons, maison décorée, citrouilles sculptées, chandelles, alouette! J’avais figuré qu’avec le nombre de familles dans les environs, il y aurait pas mal d’halloweeneux. Alors hop! je n’ai pas lésiné sur les achats de bonbons. Je ne voulais pas qu’on donne mauvaise réputation aux French Canadians.

Notre famille, nos voisins américains et d’autres voisins nous étions donnés rendez-vous sur l’heure du souper dans la rue.

En route pour sortir nos petits monstres dehors, Monsieur T me rappelle de ne pas oublier ma petite nalgène de route (vous connaissez ma nalgène? jus de canneberge agrémenté de quelques autres liquides?). Comme je n’avais pas eu l’occasion de connaître ma voisine américaine nouvellement arrivée, je lui ai aussi préparé une nalgène…appelons-la la Nalgène de Bienvenue. C’était aussi un test: pour savoir si on est de la même race, gnac gnac gnac 😉
Lorsqu’on a mis le pied dehors, nos américains sortaient en même temps avec à la main leur petit verre de route….TIENS-TIENS-TIENS…

Prenez-note de l’échange qui s’est effectué ici….Madame Batman tiens dans sa main la dite Nalgène et Monsieur T a adopté le petit verre de route.

On s’est laissé dire qu’ici, le Trick or Treat se fait seulement quand il fait noir. D’où le pourquoi on ne « pouvait » commencer à passer l’halloween avant le souper. Mais voilà, étant donné que nous étions encore à l’heure avancée, le soleil n’était pas tout à fait couché finalement… On était peu nombreux dans les rues sur l’heure du souper!

Vers 20h on en avait tous assez et alors les enfants se sont lançés dans une course vers notre maison (mon plus vieux et son ami dirigeait la course.). On a fait pareil et on a invité nos voisins à venir finir la soirée à la maison. On a sorti ce qu’on avait du frigo… c’est-à-dire plus rien!!! Heureusement on avait bien du vin héhé, et M.T a dégelé des bouchées qui étaient restées chachées dans le fond du congélateur. C’était quoi les bouchées?…….nous, les francophones qui avons une belle réputation culinaire? Nous avons servi à nos voisins des….POGOS.

Ah ben oui. C’est tout ce qui nous restait.

Et tous qui voulaient visiter la maison? Un bordel d’enfer.

Aaaaahhh ben oui.

Et pis d’la « /$, on était tellement énervé d’avoir enfin des amis à la maison.  Ce fut un lundi matin un peu difficile, et les enfants, s’étant couchés tard la veille, ont eu un journée comme on dit ici: assez grumpy merci. Mais on se l’est tous confirmé: il y a de ces moments dans la vie qui en valent le prix 😉

Pour les bonbons, eh bien, mauvais calculs. Je ne sais pas si c’est une question de tradition, de culture…je spécule totalement, mais peut-être que vu le fait qu’on provient de milieux culturels différents, l’halloween, de toute évidence, n’a pas la même symbolique et n’est surtout pas aussi important pour tout le monde. D’ailleurs à l’école de mon plus vieux, on avait eu la consigne de seulement les habiller en noir et orange. Pas de costume. Chez la gardienne de bébé, qui est Pakistanaise, il n’y avait pas d’halloween non plus. C’est enrichissant les mélanges culturels…mais….

Bref, des bonbons, j’en ai pour les 5 prochaines années.

P.S.: Oh! Effectivement, serait utile de vous dire que mon plus vieux, c’est le Batman en noir. Le Batman rouge et bleu est son meilleur ami, le squelette un autre ami et la sorcière aux cheveux verts aime beaucoup beaucoup garçon…ma mère pourrait en témoigner, elle s’est fait voler la vedette récemment. Lors de son dernier séjour ici, ma mère qui voulait surprendre garçon à l’arrivée de l’école, était venue attendre à l’arrêt de bus avec moi. À peine sortis de l’autobus, la jeune fille a pris mon garçon dans ses bras très très fort. On était tous là à les regarder se faire un méga câlin et ma mère était là, à attendre son tour!

Publicités

2 réponses à “Notre halloween canadien anglais

  1. Comme ça, mes provisions de bonbons étaient inutiles. J’ai vécu la même expérience chez moi. Ce n’est pas une question de culture mais plutôt que notre tour est passé …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s