Trouver ses semblables, ou non.

Je souris encore…hier soir nous avions un souper avec des amis Ontariens. Au courant d’une conversation à saveur politique, ma copine apprend que nous ne prions pas dans nos écoles publiques au Québec et que, Ô la pire offense, nous ne chantons pas l’hymne national.

Choquée, elle était. Non ok, probablement plus vraiment étonnée. Je n’ai pu m’empêcher de rire. Les découvertes culturelles, ça fait presqu’un an et demi que nous les vivons et l’hymne national, je m’en souviens encore comme si c’était hier.

Enfin bref, avec toutes ces petites différences, et elles ne sont quand même pas majeures pour nous Québécois, en tant qu’immigrant on comprend pourquoi les immigrants hors Amérique du Nord ont tendance à vouloir se regrouper.  Et quoiqu’on a travaillé fort pour s’intégrer, en bonne partie, à notre entourage Ontarien, je ne cache pas que lorsque nous avons des soupers avec nos amis du Québec, on se retrouve avec nos semblables et il me semble que tout devient plus facile.

N’empêche que c’est intéressant de rencontrer des gens d’horizons différents. C’est comme ma nouvelle amie, Madame C, chilienne d’origine. Elle a immigré à Montréal autour de 1985 avec ses deux garçons de 5 et 7 ans. Ils ont ensuite déménagé ici en Ontario peu de temps après. Je l’ai rencontré l’an dernier, dans le stationnement où toutes deux étions pour visiter un tradeshow de design. Elle était mal prise avec la borne de péage et même si j’étais ben gênée à ce moment de me diriger vers elle pour lui donner un coup de main, surmonter ma gêne m’a permis de rencontrer une belle et intéressante personne. Mon anglais était so-so 😉 Mais immigrante elle-même et psychologue* (recyclée en designer d’intérieur!) elle a été bien patiente avec moi et s’est intéressée à ma situation. Nous ne nous sommes pas revues pendant un an. Les occasions ne coincidaient pas. Et pis ben, un an plus tard le même show où nous nous étions rencontrées était de retour et nous l’avons « marché » ensembles. Cette fois mon anglais étant encore meilleur, nos discussions ont été plus profondes et plus euhh complètes 🙂 Elle m’a invité chez elle pour échanger sur un projet et elle avait besoin d’un peu de support côté photographie.

On a évidemment papoté et échangé un peu sur nos cultures, nos origines, notre rôle de parent et puis évidemment les enfants. J’en ai appris un peu sur l’histoire du Chili, pourquoi maintenant 70% de leur population est allemande. Que leur économie est florissante et que leurs styles alimentaires et vestimentaires nous ressemblent à la base. J’ai eu droit à me faire recevoir chaleureusement, par ses parents aussi qui vivent avec elle. J’ai pu sortir les quelques mots d’espagnol que je connais pour remercier la grand-maman pour son bon potage maison et son papa pour le smoothie aux poires fraîchement cueillies dans la cour.

Ouais elle a ça dans sa cour….c’est qu’elle a un SUPER terrain. Et la route pour se rendre chez elle est tout simplement superbe. Beaucoup d’écuries et de centres d’entraînement pour les chevaux. Quand on est prêt à accepter le côté rural et tout ce qui vient avec, il y a des petits coins de paradis. En tout cas, la grosse paix!

*Avec son passé de psychologue, elle est plein de ressources quand c’est le temps de discuter de parentalité. Full intéressant comme on dit! Elle m’a d’ailleurs réconforté quand à toute la saga entourant la rentrée à l’école de garçon – le replacer dans la classe de l’an dernier était la meilleure chose à faire. Pfiou 😉

Publicités

2 réponses à “Trouver ses semblables, ou non.

  1. C’est toujours agréable de faire des rencontres qui nous permettent de cheminer. Être parent, c’est une remise en question à chaque jour. Cependant, le plus important, c’est toujours les décisions du coeur. Et pour Antoine, tu as pris la meilleure décision pour lui car elle venait du coeur de votre couple.
    Tourelou,
    Val

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s